Les motifs du travail

> Exposition collective — 5 / 22 mars 2014

Du 5 au 22 mars 2014 le Bel Ordinaire accueillait Les motifs du travail, une exposition collective et performative de la Maison des éditions Pyrénées.

« C’est pour nous, artistes et graphistes associés, l’occasion de poser un acte manifeste en produisant une édition performative dans la petite galerie du Bel Ordinaire. Sur le mode du work in progress, nous cherchons à déployer dans l’espace de la galerie un dispositif de production d’objets édités, à la fois uniques et multiples. Dans un environnement ouvert à l’invitation et à la participation collective, nous nous organisons le temps de l’exposition en laboratoire d’expérimentations graphiques, en lieu de lecture et d’écoute, en atelier de recherches et de création. »

The Ramettes

Le soir du vernissage, un groupe d’improvisateurs, bricoleurs aussi, éprouvera les possibilités du papier comme support et matière à une écriture à une écriture sonore. Les traces de cette performance continueront à bruisser le temps de l’exposition et l’ensemble sera remis en jeu le dernier jour, sur des modalités restant à découvrir, dans l’espace reconfiguré par trois semaines d’expérimentations.

Rencontre : Motifs de l’abandon

« Dans les sociétés industrielles avancées, les individus perdent leurs motivations pour travailler et pour consommer. C’est le problème des entreprises actuelles de réactiver ce désir. A cette perte de “motif de” je propose, non pas le renforcement par les “techniques de” qui ont déjà démontré leur violence, mais une réponse par abandon. »

Guillaume de Boisbaudry, architecte et philosophe et directeur de la Revue nécessaire, développe une étude et une réflexion concernant le jardin-forêt.

L’enregistrement audio de la conférence est disponible sur Soundcloud.

Inquarto

Inquarto est une machine à couper les pages en huit. Un outil technique et rudimentaire, bricolé, instable et précaire, à la fois savant et idiot, maîtrisable et autonome, qui mélange, structure, déconstruit et fait s’entrechoquer textes et images.

Depuis une station de « travail », un ordinateur invisible projette sur le mur une liste d’images et de textes que l’utilisateur du dispositif peut sélectionner puis mettre en page. L’utilisateur peut vider ou remplir les pages, convoquant ainsi de nouveaux textes et images qui viennent dialoguer et se confronter au contenu initialement sélectionné. La mise en page est basée sur une grille mais laisse largement sa part à l’aléatoire. Le dispositif est équipé d’une planche à dessin, permettant d’intervenir directement dans la mise en page. À l’issue du processus, un livret unique de huit pages (in-quarto) est imprimé.

Lors de l’exposition Les motifs du travail, le comportement de cette machine a évolué. Elle a reçu des matériaux (photos, textes, dessins) produits ou récoltés lors des des trois semaines de la présence de la Maison des éditions dans la petite galerie du Bel Ordinaire.

Le code-source est publié sous licence libre, ouvert à la collaboration et à la modification: github.com/maisondeseditions/in-quarto

+