Écoutez voir !

> Le Bel Ordinaire — 17 avril / 26 juin 2015

Le propos de cette exposition est de donner à voir, de manière non exhaustive mais significative, le caractère fécond des relations entre design graphique et pratiques musicales, et comment ces deux champs de la création se nourrissent l’un l’autre. C’est une histoire assez récente, mais qui s’inscrit dans celle, plus ancienne, d’une collaboration riche en échanges et en correspondances, des arts entre eux.

Depuis les premières pochettes illustrées de 78 tours jusqu’aux éditions contemporaines de vinyles et de cassettes, passant par les pratiques artistiques, vidéo ou scénographiques, l’association entre musique et image a su fermement s’ancrer dans la culture collective et a permis, dans certains cas remarquables, une infiltration douce du monde de l’art — ou d’un design graphique exigeant — dans le paysage visuel quotidien d’amateurs de musiques en tous genres.

Cette dimension visuelle a bien sûr évolué avec la diversification des supports de diffusion, les techniques de production et de reproduction de l’image, en totale symbiose avec les mutations opérées dans le champ de la production musicale. Elle a aussi été souvent partie prenante, au même titre que la mode, dans la définition et la construction de nombreux mouvements culturels (ou contre-culturels), et a été le lieu de véritables révolutions esthétiques.

Des pratiques plurielles donc, qui célèbrent une simultanéité de la pensée entre image et musique, et qui ont progressivement pris une distance certaine avec des considérations strictement promotionnelles pour devenir le terrain de jeux libre et transdisciplinaire de multiples acteurs : graphistes, plasticiens, photographes, illustrateurs, vidéastes, professionnels ou amateurs, dont de nombreux musiciens.